Huawei aide la CMB à créer des valeurs que les entreprises financières œuvrant sur Internet ne peuvent pas égaler

La CMB (première banque commerciale chinoise à participation dont les actionnaires comprennent des entités juridiques) a été la première banque chinoise à mettre des parapluies à disposition des clients qui entraient et sortaient de la banque les jours de pluie, à posséder des distributeurs automatiques d’appels et à fournir du lait aux clients. Ce type d’attentions prévenantes et délicates a aidé la CMB à se développer rapidement au cours des 30 dernières années. En 2018, la banque s’est classée à la 20e place du Banker’s Top 1000 Banking Brands et à la 213e place des entreprises figurant au palmarès Fortune Global 500.

Trois réflexions sur le processus numérique de la CMB

Depuis qu’il a rejoint la CMB en 2001, il y a 17 ans, M. Tian Yongjiang, directeur du Bureau de gestion des applications et des bases de données du centre de données du siège social de la CMB, est témoin des initiatives de transformation numérique en cours dans la banque. Récemment, des technologies telles que le cloud computing et les Big Data se sont développées rapidement. En suivant le rythme de l’époque, la CMB a intégré ces innovations pour atteindre un développement rapide du service et apporter un meilleur service aux clients. Plusieurs de ces changements ont fortement impressionné M. Tian.

Il y a tout d’abord le développement rapide de l’infrastructure. De la salle d’équipement de la banque de Shekou au centre de données de Nanshan et au centre de données de reprise après sinistre de Nanjing, ou aux centres de données de Shanghai et de Pinghu, les installations modernisées et les capacités accrues répondent aux exigences accrues de la CMB en termes de services.

Il y a ensuite l’impact d’Internet. Les cadres supérieurs et dirigeants de la CMB estiment que les technologies peuvent apporter des changements qui chamboulent tout dans les banques – plus que la simple supervision, les petites sociétés de prêt ou les sociétés financières sur Internet. C’est pourquoi la CMB attache une grande importance aux nouvelles technologies. À titre d’exemple, entre 30 % et 40 % des employés du département commercial de la CMB consacrent entre 30 % et 40 % de leur temps au travail et à la formation liés à la technologie. Par ailleurs, des fonds spéciaux ont été alloués à des projets novateurs afin de soutenir un meilleur service.

Ces efforts ont porté leurs fruits. La CMB a construit une plate-forme unifiée de contrôle des risques pour les cartes de crédit, qui s’appuie sur la solution FusionInsight Big Data de Huawei. La plate-forme FusionInsight a réduit le nombre de cas problématiques de 50 % et a permis d’économiser plus de 100 millions de yuans en six mois. Cette plate-forme a également raccourci le délai d’émission d’une carte de crédit de 15 jours à cinq minutes. La CMB soutient maintenant la capacité d’émettre des prêts d’un montant pouvant atteindre 300 000 yuans en quelques minutes.

C’est le troisième changement qui m’a le plus impressionné : l’engagement de la CMB en faveur d’un concept centré sur le client. Portée par le slogan « Nous ne sommes là que pour vous », la CMB garde à l’esprit qu’elle est fondée sur le fait d’offrir de bons services à ses clients. Elle utilise la fintech pour faciliter ses opérations commerciales et mieux servir ses clients. Elle utilise toutes les technologies pour satisfaire les besoins des clients, améliorer l’expérience client et créer plus de valeur.

Des valeurs que les entreprises financières œuvrant sur Internet ne peuvent pas égaler

La CMB respecte des normes d’architecture strictes, telles que la séparation de la lecture et de l’écriture, le partitionnement des bases de données, la sauvegarde active-active et le fonctionnement multi-actif sans état (qui traite chaque requête comme une transaction indépendante). Il a établi une capacité de mise en œuvre disciplinée et l’utilisation progressive d’architectures standards a modifié ses normes de gestion des bases de données. Avec les architectures standards actuelles, les défaillances ont peu ou pas d’effet sur les services. Cette utilisation d’architectures standards est une façon de penser évolutive et suppose une grande amélioration de la fiabilité.

Les efforts déployés par la CMB dans ces domaines diffèrent dans une certaine mesure de ceux des entreprises financières œuvrant sur Internet. La banque a mis en œuvre des systèmes extrêmement disponibles, évolutifs et flexibles sous une supervision stricte et basée sur la sécurité et l’expérience des clients. M. Tian pense que la CMB peut avantageusement être comparée aux entreprises œuvrant sur Internet en termes de normes d’architecture de base de données et de capacités de mise en œuvre.

Au cours des dernières années, le développement technologique a généré plus de logiciels. D’autres types d’applications émergent, comme la reconnaissance faciale, la reconnaissance vocale, les applications anti-fraude et les gestionnaires de profils de clients. Ces applications évolueront vers des services d’infrastructure publique et seront centralisées.

Construire la base de données relationnelle distribuée optimale dans l’industrie financière

Les innovations en matière de services dépendent de l’informatique et des données. Il est donc essentiel de trouver un moyen de garantir la sécurité de l’information et d’optimiser la base de données.

Le partitionnement et l’expansion horizontale de la base de données réduisent la dépendance à l’égard d’une seule base de données. Cette approche cherche à équilibrer les compromis entre les ressources, les coûts, la disponibilité et les difficultés de développement. La solution consiste à avoir une base de données distribuée, ce qui est une tendance dans le développement de bases de données. Une base de données distribuée offre plusieurs avantages. Tout d’abord, elle réduit les coûts, notamment ceux de matériel, de main-d’œuvre, ainsi que d’exploitation et de maintenance. Deuxièmement, le personnel informatique a une charge de travail moins lourde. Et qui plus est, ce type de base de données permet une meilleure utilisation des ressources matérielles et fournit un taux de sortie de l’unité plus élevé, ce qui permet une prise en charge d’un plus grand nombre de services.

Pourquoi la tendance à utiliser des bases de données relationnelles distribuées est-elle si largement répandue ? En premier lieu, la base de données relationnelle ne sera jamais dépassée. Ensuite, les bases de données uniques se heurtent à des goulets d’étranglement. Le nombre d’utilisateurs et de transactions simultanées a atteint des niveaux sans précédent et continuera d’augmenter. À l’avenir, une fois que des percées seront réalisées dans des technologies telles que l’informatique quantique, le volume des transactions augmentera de façon spectaculaire.

En s’appuyant sur son expérience et son engagement à repousser les limites, la CMB a décidé de s’engager dans un programme d’innovation conjoint avec Huawei dans le secteur des bases de données distribuées. Les deux organisations visent à construire la base de données distribuée optimale pour le secteur financier, qui donnera un avantage concurrentiel aux services de la CMB. Toutes deux relèveront les défis posés par le « Cloud First » (le cloud avant tout) en tirant parti des technologies telles que le cloud computing, les Big Data et l’intelligence artificielle, ainsi que des pratiques commerciales financières de pointe et des ressources de grande qualité, pour connecter les services et les technologies. Par ailleurs, elles développeront conjointement la base de données distribuée et mettront les produits en service, afin de faire migrer les applications de base de données vers le cloud.

En collaborant avec Huawei, la CMB espère construire une base de données distribuée compétitive pour la finance, qui offre un haut niveau de performance, de sécurité, de fiabilité et d’évolutivité. Les deux entreprises utiliseront des technologies telles que les structures de données sans verrouillage, les architectures compatibles NUMA (accès mémoire non uniforme), la mémoire 3D-XPoint, le traitement des transactions distribuées hautement performant, l’informatique et la séparation du stockage, l’accès direct en mémoire à distance (RDMA), les groupes de pools de mémoire tampon (GBP) et le protocole Z-Paxos. Ces technologies seront utilisées pour développer des capacités « scale-up / scale-out » (remplacement des serveurs / ajout d’autres serveurs) axées vers le cloud.

Au fil des ans, le secteur financier a progressivement affiné la valeur fondamentale de la base de données, ce qui est une question de cohérence. Les bases de données jouent un rôle essentiel dans le traitement des données et la résolution de toutes les difficultés de cohérence.

En s’appuyant sur ces concepts, la CMB dispose d’une spécification claire pour tous les systèmes de transaction en ligne. Cela simplifie les demandes en termes de fonction de base de données et raccourcit le cycle de développement.

La confiance mutuelle jette les bases de la collaboration

Le fait que Huawei soit axée sur le client est la raison principale qui a poussé la CMB à choisir cette entreprise. La CMB a pour vocation de servir les clients, dont la satisfaction est sa priorité absolue. C’est également vrai pour Huawei. En partageant l’esprit d’excellence, Huawei et la CMB se respectent, se font confiance et s’apprécient mutuellement. Par ailleurs, elles croient en la force que Huawei a accumulée tout au long de ses 10 ans d’expérience dans le domaine des bases de données – notamment dans les bases de données en mémoire et celles sur disque. L’entreprise a remporté de nombreux succès dans de multiples domaines commerciaux.

La CMB apprécie également l’approche axée sur le service de Huawei et la capacité de celle-ci à faire face aux difficultés. Il y a environ six ans, Huawei a fait une excellente impression à M. Tian, lorsque la CMB a choisi les produits Hadoop. À cette époque, plusieurs fournisseurs, dont Huawei, proposaient de fournir les produits et services de cluster Hadoop. Après avoir écouté les six défis auxquels la CMB faisait face, deux des fournisseurs ont déclaré que le projet était trop difficile et ils se sont retirés. Seul Huawei était prête à relever le défi. Cinq mois plus tard, Huawei a communiqué à la CMB que cinq des problèmes avaient été complètement résolus et qu’il ne restait que la moitié du sixième problème. Cette interaction a prouvé à M. Tian que Huawei était déterminée à mener à bien les projets et à faire face aux difficultés inhérentes à la sensibilisation aux services et à la collaboration. C’est la pierre angulaire de la confiance mutuelle.

La CMB est une banque caractéristique. En interagissant avec Huawei, elle propose des exigences avancées et des attributs fonctionnels rigoureux. Huawei constate que la CMB a cette capacité et que la base de données développée par les deux entreprises s’applique aussi bien aux banques qu’aux entreprises œuvrant dans d’autres marchés verticaux soutenus par Huawei. M. Tian pense que c’est la raison pour laquelle les deux parties se choisissent mutuellement pour parvenir à une collaboration gagnant-gagnant.

Huawei prévoit de développer une base de données sur le cloud public, et la CMB peut aider Huawei à développer cette base de données. En participant à ce projet, la CMB étudiera la façon de mieux cerner les tendances liées aux technologies de bases de données, ainsi que la planification et la conception des bases de données fondamentales. Ce projet sera très bénéfique pour la CMB, notamment en termes de développement des talents.

L’innovation menée conjointement par la CMB et Huawei comporte trois phases :

  • Phase initiale : mettre l’accent sur les projets pilotes commerciaux en 2018.
  • Phase de croissance : parvenir à l’échelle industrielle en 2019.
  • Phase de développement stable : mener des activités de promotion et de reproduction à grande échelle en 2020.

La CMB est chargée de la conception des exigences et des solutions, et l’équipe de la base de données destinée au traitement des transactions en ligne (OLTP) de Huawei est chargée de la mise en œuvre de la technologie. L’innovation indépendante sera menée sur la base de l’expérience de Huawei, et les infrastructures seront intégrées sur la base de nouvelles capacités matérielles. Le projet atteindra ainsi son objectif global d’un déploiement sur le cloud garantissant une très grande disponibilité et apportant une très grande sécurité, des performances élevées, un faible coût et une compétitivité différenciée.

Une architecture de produit à trois couches sera adoptée. Le niveau supérieur est la couche d’extension distribuée. Au niveau intermédiaire, la couche centrale de l’entreprise prendra en charge les capacités de haute performance et les capacités générales de base de données pour assurer les services à l’échelle de l’entreprise. Au niveau inférieur se trouve la couche de stockage distribué et de stockage sur le cloud. Cette architecture prend en charge l’intégration verticale des logiciels et du matériel pour offrir des capacités fondamentales de bases de données natives du cloud, qui garantissent de très hautes performances et une disponibilité très élevée.

M. Tian est persuadé que la base de données financières distribuée, développée conjointement par Huawei et la CMB, va contribuer à la transformation numérique de la CMB et aidera la CMB à devenir une banque de fintech prospère.

SHENZHEN, Chine, 27 juillet 2018 /PRNewswire/ — Grâce à une innovation menée conjointement avec Huawei, la China Merchants Bank (CMB) vise à créer des produits destinés aux bases de données distribuées de pointe qui procurent un avantage concurrentiel aux services bancaires, stimulent la transformation numérique de la CMB et aident la CMB à devenir une banque de technologie financière (fintech).

Utilizzando il sito, accetti l'utilizzo dei cookie da parte nostra. maggiori informazioni

Questo sito utilizza i cookie per fornire la migliore esperienza di navigazione possibile. Continuando a utilizzare questo sito senza modificare le impostazioni dei cookie o cliccando su "Accetta" permetti il loro utilizzo.

Chiudi